Saint-Louis a séjourné à Cartelègue

Saint-Louis0

Le saviez vous ? Saint-Louis a séjourné à Cartelègue. L’événement se situe dans la longue lutte qui opposa, pendant plusieurs siècles, la France à l’Angleterre pour la possession de la Guyenne, l’ancienne Aquitaine. Au mois de Mai 1242, le roi de France Saint-Louis est à Poitiers, à la tête d’une armée de 25 000 hommes. Le roi d’Angleterre, Henri III, débarqué à Royan le 13 Mai, rassemble ses forces et déclare la guerre au roi de France le 16 Juin. Les deux armées se rencontrent au pont de Taillebourg le 21 Juillet, à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Saintes. Les Anglais repoussés se replient en hâte en direction du Sud.  Le lendemain, Saint-Louis traverse la Charente et la bataille s’engage. Après de durs combats, les Anglais poursuivis par les Français se réfugient dans Saintes. Ils n’y restent que peu de temps car au cours de la nuit suivante ils doivent abandonner la ville pour se replier sur Pons.

Saint-Louis

Saint-Louis les suit dans leur fuite et campe à 7 kilomètres de Pons, à Colombiers. Le 25 Juillet, le Seigneur de Pons se soumet à Saint Louis. Henri III est obligé de poursuivre sa fuite vers la place forte la plus proche, Barbezieux. Là, les hommes du roi de France le rejoignent et le serrent de si près qu’il court le plus grand danger d’être pris et ne s’échappe, dans la nuit du 26 au 27, qu’en abandonnant ses bagages. Par Montlieu, il rejoint Blaye. Saint-Louis, toujours aux trousses du roi d’Angleterre, doit passer à Saugon le 28 ou 29 Juillet et établi son camp à Cartelègue en attendant la soumission de Blaye. Saint-Louis n’entre pas immédiatement dans Blaye car il doit faire face à une épidémie de dysenterie qui décime son armée. Lui-même malade, il n’est plus en mesure de continuer la poursuite. Il fut forcé de s’arrêter au lieu-dit Le Morillon de la Commune de Campugnan, à 2km de Cartelègue, où se situait, sans doute, le château des seigneurs de Campugnan qui n’existe plus. Il existe néanmoins une entreprise viticole du nom de Château Morillon.

Campugnan

Henri III, à peine arrivé à Blaye, en repart et s’embarque pour Bordeaux où il espère trouver la sécurité. Il reçoit la soumission du Comte de la Marche allié du roi d’Angleterre le 4 Août. Après un peu plus d’une semaine de repos à Blaye, Saint-Louis est capable d’entreprendre la route de retour vers Paris.

Comme pour perpétuer ce fait historique, vous remarquerez le sceau de Saint-Louis à l’intérieur de l’église de Cartelègue, à côté de la porte d’entrée sur la gauche.

 

Les commentaires sont fermés